L’ancien capitaine du XV de France : Un survivant !

Le récit poignant de Papé, qui nous montre que le meilleur est à venir et qu'il faut croire à la vie !

Il y a des histoires qui vous coupent le souffle. Celle de Pascal Papé en fait partie. Abandonné par ses parents, le chemin a été long et chaotique pour l’ancien capitaine du XV de France.

Le rugbyman se livre « Je suis né trois fois dans ma vie. La première dans des conditions difficiles. La deuxième quand ma petite étoile a commencé à scintiller. Je suis arrivé chez mes parents à 7 mois. Avant, j’étais à la SPA. Ils viennent et ils choisissent. Et quand, à 18 ans, j’ai pu me faire adopter et porter le nom qui est le mien aujourd’hui. » Pendant des années, il se sent menacé dans son bonheur, la peur de devoir quitter sa famille d’accueil le hante. Le rugby est un expiatoire. Sur le terrain et dans les vestiaires, il est comme les autres. Malgré l’adoption définitive, et la possibilité de porter le nom de ses parents, à 18 ans, la souffrance demeure. Le mur qu’il a dressé, pour se protéger, entre les autres et lui l’empêche d’avancer. Toutes les blessures accumulées le rongent progressivement jusqu’à tenter de mettre fin à ses jours. Il est réanimé, et c’est un déclic. L’écriture devient une thérapie, le mur se fissure. Le rugbyman naît une quatrième fois en acceptant son parcours d’accidenté de la vie et en choisissant d’être heureux.

Si on peut tirer un enseignement de cette histoire, c’est qu’on ne choisit pas d’où l’on vient ni d’où on part, mais on choisit qui nous voulons devenir. Pascal Papé, en survivant, a choisi d’être un battant.

 

Pour en savoir plus: http://sport24.lefigaro.fr/rugby/actualites/pape-et-un-soir-je-decide-de-ne-plus-jamais-me-reveiller-828591

Double Jeu. En librairie le 20 octobre. Editions Michel Lafon. 18 ,95 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*